<
1- Le geste - Initiation
>2

Décomposition du geste

Les commentaires ci-dessous concernent le premier rameur (celui qui est "à la nage").
Vous observerez parfois que tous les rameurs ne sont pas exactement dans la même position que la nage, c'est tout l'objet de l'entrainement que d'arriver progressivement à se synchroniser


01 - Le dégagé (Phase de dégagé)
Au dégagé, le rameur appuie avec ses mains pour faire sortir d'un coup sec les pelles de l'eau.
Ce mouvement se fait par rotation de l’avant-bras au niveau du coude.
Le rameur reste gainé sur l’arrière sans se « tasser » ou abaissement des épaules.
Cette sortie doit se faire "pelles au carré", c'est-à-dire bien droite (perpendiculaire à l'eau).
Ici les rameurs 2 et 3 sont légèrement en avance sur le mouvement de dégagé de la nage.

02 - Pelles à l'horizontale (phase de dégagé)
Pendant sa trajectoire aérienne, la pelle est mise à l'horizontale par une petite rotation au niveau des doigts et du poignet.
Observez la différence de position du poignet par rapport à la photo 01.


03 - Repositionnement des bras (phase de replacement)
La première étape du replacement : les bras doivent être repositionnés "bras tendus" dynamiquement, alors que le buste reste en position arrière et les jambes tendues.


04 - Repositionnement du buste (phase de replacement)
Une fois les bras repositionnés "bras tendus", le buste bascule sur l'avant en poursuivant la dynamique de replacement des bras (l’axe des épaules passent devant celui des hanches). Les jambes restent tendues.


05 - Repositionnement des jambes  (phase de replacement)
Enfin, une fois les bras tendus, le buste basculé en avant, les jambes se replient. Le rameur va sur "l'avant".

06 - Pelles au carré (phase de replacement)
Un peu avant d'atteindre la position "d'attaque" (dernier 1/4 de coulisse sur l'avant) c'est-à-dire la position la plus en avant du geste, les pelles sont remises au carrée (perpendiculaire à la surface de l'eau) de façon à être bien verticale avant l'entrée dans l'eau.

Il faut remarquer que lors du dégagé le rameur a mis la palette suffisamment au-dessus de l’eau pour pouvoir à tout moment retourner la palette au carré. Aussi en position d’attaque ici, il n’a aucun mouvement vertical des mains à avoir…


07 - La prise d'eau
La prise d'eau consiste à faire rentrer les pelles verticalement dans l'eau : "à la bonne hauteur".
Globalement, si on lâchait ses avirons, on pourrait observer qu'ils flottent d'eux-même. C'est sensiblement la position qu'il faut avoir sur toute la phase de propulsion.

La prise d'eau consiste donc à alléger ses mains pour que l'aviron vienne se positionner de lui-même à la bonne hauteur. On a donc une simple rotation du bras au niveau de l’épaule qui fait monter la main et donc plonger la palette dans l’eau.


08 - Propulsion des jambes (phase d'appui)
La propulsion débute instantanément avec la prise d'eau.
La propulsion s'effectue en 4 temps. Le temps 1, d'extension des jambes. Ce sont les muscles les plus forts, qui vont permettre, par leurs forces et leurs dynamismes, de reprendre et alimenter la vitesse de la coque.


09 - Traction du buste (phase d'appui)
Une fois les jambes tendues, au temps 2 de la propulsion, le buste bascule en arrière (pas trop). Les épaules sont légèrement en arrière du fessier (axe des épaules juste derrière celui des hanches). La bascule du buste est effectuée par des muscles puissants, les rames sont perpendiculaires, une grande force peut alors être transmise, à la seule condition que les bras restent bien allongés. En effet, les muscles des bras sont plus faibles et viendraient amortir l'effort du buste plutôt que de transmettre la propulsion aux rames s'ils étaient pliés.

Ici on voit les rameurs 2, 3 et 4 en avance sur le N°1, ces bras sont déjà pliés.


10 - Propulsion des bras (phase d'appui)
Le 3ème temps, celui des bras est plus faible en puissance. Les rames ont passé la perpendiculaire et l'efficacité de la propulsion va diminuer. C'est un temps d'accélération. Comme pour fouetter, le mouvement des mains en arrière va en accélérant.

11 - Arrivée au dégagé (phase de dégagé)
Les mains sont en arrière. L'extrémité des avirons arrivent au niveau du ventre. Les épaules ont reculé, comme si l'on souhaitait maintenir une cacahouète entre les 2 omoplates dans le dos. La palette est encore totalement immergée dans l’eau pour permettre de garder un bon appui...


12 - Le dégagé
La boucle est bouclée. Toutefois, ici se commence le dernier temps de propulsion. En effet, il a été montré que la vitesse de pointe du bateau est atteinte non pas à la fin de la propulsion des bras, mais au moment du repositionnement vif des bras et du buste sur l'avant, jambes tendues (voir photos 3 et 4).




 <
1- Le geste - Initiation
>2




Le geste d'aviron, cyclique, comprend 4 phases :
  • La phase d'appui, qui propulse le bateau
  • La phase de dégagé, qui permet aux pelles de sortir de l'eau
  • La phase de replacement, qui permet au rameur de revenir sur l'avant
  • La phase de prise d'eau, qui permet aux pelles de rentrer dans l'eau



Séquence vidéo du geste en plein effort