Base nautique - Point d'avancement du projet

publié le 14 oct. 2017 à 14:57 par Redon Aviron   [ mis à jour : 14 oct. 2017 à 14:57 ]
Mardi 10 octobre, la CCPR a convié les associations futures utilisatrices de la base, pour un point d'avancement du projet.
Plusieurs sujets ont été abordés :
  • Agencement du RDC
  • Revue des points posant encore difficulté
  • Phase transitoire (fonctionnement pendant les travaux)
  • Principe de fonctionnement


Aménagement du RDC :

  • Il y a encore plusieurs options d'aménagement du RDC, mais celle consistant à stocker une partie des grandes remorques sur un autre site, permettrait de libérer davantage de place pour le stockage du matériel. L'aviron ayant à plusieurs reprises indiqué que les mètres linéaires disponibles pour un stockage au plus sur 4 hauteurs est trop faible pour l'ensemble du parc à bateau existant.

Points de difficultés :

  • Le pont au-dessus de l'écluse du canal de Nantes à Brest ne peut supporter des véhicules de plus de 20 tonnes. Cela constitue une difficulté pour la phase de construction, qui nécessitera le passage de véhicules plus lourds.
  • La base étant construite en zone inondable (jusqu'à 1m30 historiquement), le rez de chaussée doit être conçu pour laisser circuler l'eau en cas d'inondation. Pour respecter cette exigence, les architectes ont retenu un bardage ajouré, mais cela rend sensible aux incivilités, aux coups de vent et aux UV les matériels stockés dans les zones hangar (aviron notamment). La CCPR doit identifier des solutions techniques compatibles avec le permis de construire pour traiter ces difficultés.

Phase transitoire :

  • Afin de construire la future base nautique, il convient de démolir les hangars existants.
  • Les scénarios de relocalisation des activités nautiques sur un autre site ayant été écartés pour des raisons techniques et de sécurité, il a été acté la construction d'un chapiteau temporaire en dur de 10m x 30m le long de la corderie. Les locaux de la corderie partie aviron & kayac seront réagencés afin de permettre au club Canoë-Kayak de continuer à fonctionner sur la période. Notamment, l'aviron liberera la salle de musculation qui sera déménagée dans la partie clubhouse.
  • Une réunion samedi 14 a permis de valider ces hypothèses
  • Par ailleurs, une réunion le vendredi 13 a permis de valider les dispositifs techniques de support des bateaux d'aviron dans le chapiteau temporaire.
  • Le chapiteau temporaire devrait être érigé d'ici janvier 2018.

Principe de fonctionnement :

  • Christophe Royer a évoqué les principes de fonctionnement qu'il proposait de mettre en oeuvre
  • L'année 1 de fonctionnement serait une année étalon afin de mesure le budget de fonctionnement. Les associations recevraient pour les années suivantes une subvention d'un montant équivalent.
  • Les associations doivent s'organiser pour assurer le fonctionnement de la base , et le bon usage du budget de fonctionnement.
  • Diverses options juridiques ont été évoquées (création d'une nouvelle association en charge du fonctionnement de la base, création d'une interassociation, ...).